(01.09.14) Grove Boats expose les propulsions électriques pour bateaux et ses bateaux solaires au Salon Nautique du Léman, Morges, du 7 au 9 novembre 2014

Lire la suite...

FAQ

Bateaux à propulsion électrique – historique

Les débuts

Il y a plus de 150 ans, les premiers essais avec des bateaux à propulsion électrique ont été effectués en Angleterre et en France, avant que les moteurs à essence et diesel n'aient été inventés. En 1880, le premier moteur hors-bord électrique amovible a été développé, mais la "succes story" des moteurs à combustion a commencé juste après, et a continué jusqu'à récemment.

Aujourd'hui

Avec des projets comme Sun21, PlanetSolar et SolarImpulse, on démontre aujourd'hui au grand public que la technologie solaire et la propulsion électrique ne sont plus des rêves, mais deviennent une réalité. La réglementation toujours plus stricte pour les moteurs thermiques des bateaux de plaisance comme des bateaux commerciaux, couplée à un prix croissant des énergies fossiles et une volonté marquée pour des technologies respectueuses de l'environnement, l'âge de la mobilité électrique a définitivement commencé.

Bateaux solaires - les éléments techniques & composants

1. Le rayonnement solaire est transformé en énergie électrique par des panneaux photovoltaïques.
2. Cette électricité est stockée dans des batteries (équivalent au réservoir de carburant).
3. La propulsion électrique (équivalent à un moteur thermique) consomme de l'électricité pour entraîner l'hélice qui permet la propulsion du bateau.
4. En cas de forte utilisation et/ou d'utilisation lors de période sans ensoleillement, il est possible de charger les batteries à quai, par exemple la nuit.

En option :

Le surplus d'énergie produit par les panneaux photovoltaïques alors que les batteries sont déjà à pleine capacité (c'est le cas lors de journées ensoleillées si le bateau n'est pas utilisé) peut être ré-injecté dans le réseau, transformant ainsi le bateau en unité de production.
Un kit hybride permet d'alimenter les batteries au travers d'un générateur embarqué ; ce « range extender » accroît l'autonomie du bateau, le rendant indépendant de son parc de batteries

Foire au Questions

Fiabilité : des propulsions électriques ont été utilisées dès la première moitié du 19ème siècle et les navires tels que le Queen Mary 2 ou encore les sous-marins en sont équipés, il s'agit donc d'une technologie connue et éprouvée ! Un moteur électrique, contrairement à son cousin thermique ne compte que très peu de pièces en mouvement et est donc soumis à beaucoup moins de contraintes d'utilisation

Sécurité & homologation : nos bateaux sont homologués pour le transport de passagers et de nombreuses sociétés de classifications (Bureau Veritas, Germanischer Lloyd, Rina)ont certifiés nos unités. L'utilisation en standard de parcs de batteries plomb, une technologie connue et éprouvée depuis des décennies permet de garantir une sécurité maximale ; les batteries proposées en option (Lithium notamment) proviennent de fournisseurs fiables uniquement.

Autonomie : nous dimensionnons nos packs de batteries de façon à offrir au moins 8 heures d'autonomie à vitesse de croisière en l'absence d'apport solaire. Cette autonomie peut être augmentée par l'ajout d'un kit hybride (en option)

Vitesse : le stockage d'énergie dans des batteries reste relativement limité, notamment en comparaison avec du carburant fossile. Afin d'obtenir une autonomie commercialement intéressante, il est impératif d'opérer des bateaux aux carènes étudiées pour leur faible résistance, soit des coques idéalement longues et effilées. Nos modèles dont la longueur des coques varient entre 8.50m et 17m, atteignent des vitesses de croisières de l'ordre du 9-12 km/h. Les vitesses maximales sont de l'ordre de 12-17km/h mais impliquent une consommation énergétique largement supérieures.

Source d'énergie: le soleil est le fournisseur principal de l'énergie nécessaire à la propulsion et aux consommateurs embarqués (lumières, instruments de navigation, sono... ). Certains clients sont 100% auto suffisants avec le solaire. En parallèle, il est toujours possible d'alimenter le bateau sur une borne à quai, par exemple pour une charge nocturne en prévision d'une longue journée peu ensoleillée le lendemain. Enfin, le kit hybride permet d'alimenter la batterie tout en naviguant.

Type de plans d'eaux ciblés : bien que l'une de nos unités ait traversé l'Atlantique (Projet SUN21 en 2007), notre cœur de métier se situe sur les plans d'eau préservés et présentant un intérêt particulier pour une navigation douce et respectueuse de son environnement : lacs, rivières & canaux, ports & marina, bandes côtières. Nos unités sont adaptées tant à la navigation en eau douce que de mer, en témoignent nos clients en Méditerranée ou encore sur le Canal de la Manche

Durabilité & maintenance : nous construisons nos bateaux en fibre de verre et composite dont la durée de vie est bien sûr fonction de l'entretien et l'utilisation ; un horizon d'environ 20-30 ans est tout à fait réaliste. La propulsion électrique ne contient que peu ou pas de pièces d'usure et ne nécessite pas de lubrifiant. Un contrôle annuel est suffisant. Les batteries ont une durée de vie d'environ 800 cycles (batteries au plomb), soit un changement en moyenne tous les 5 ans chez nos clients ; les fabricants de batteries au Lithium annoncent environ 2000 cycles de charges/décharges. Les panneaux solaires ne s'usent pas et leur performance sont garanties au moins 20 ans

Garantie : la structure du bateau est garantie 5 ans, et les composants sont garantis par leur fournisseurs respectifs (au minimum 1 ans)

Comparatif coût d'exploitation d'un bateau solaire par rapport à un bateau thermique : outre les aspects d'image (qui se traduisent par un financement d'acquisition facilité et une clientèle plus importante), l'immense avantage du bateau solaire est qu'il substitue les coûts du fuel par du solaire, gratuit, ou encore une très modeste recharge à quai (2-3 Euro pour une charge complète assurant 8 heures de navigation). Les propulsions électriques ne consomment pas non plus de lubrifiant et ne nécessitent presque aucun entretien, contrairement à leur cousin thermique. En termes de gestion du bateau, la disponibilité immédiate d'un moteur électrique et sa propreté réduisent drastiquement les besoins de préchauffage et préparation, inévitables sur des unités traditionnelles.

Progrès attendus et en cours : les coûts d'acquisition des panneaux photovoltaïques ont baissé de façon importante et ce trend devrait se poursuivre. En parallèle, l'amélioration des performance des panneaux se poursuit aussi et nos dernières installations utilisent des modules dont le rendement total est supérieur à 18%. Côté batteries, le Lithium amène dès à présent des progrès significatifs en capacité de stockage, poids réduits et durabilité. Les importants efforts (et volumes) de l'industrie automobile permettent au bateau électriques de profiter de ces avancées.

Panneaux photovoltaïques : nous avons choisit d'utiliser de préférence des panneaux à cellules monocristallines. Ce choix s'impose du fait de l'excellent rendement de ces cellules, ce qui permet d'étendre l'autonomie du bateau de manière très significative en comparaison à des cellules amorphes ou même polycristallines.

Les moteurs de nos bateaux sont dimensionnés de façon à être économes en terme d'énergie et suffisamment puissants pour permettre la manœuvrabilité du bateau dans les différentes circonstances de la navigation. Les puissances paraissent faibles au premier abord, mais il faut savoir qu'un moteur électrique a besoin en gros que de la moitié de la puissance d'un moteur thermique pour obtenir les mêmes performances et terme de poussée que ce dernier.

history_0001_small

history_0002_small

history_0003_small

 
© Copyright 2010-2011 - Grove Boats SA - ch. des Cerisiers 27 - P. O. box 68 - 1462 Yvonand - Switzerland - Phone : +41 (0)24 430 30 10 - Fax : +41 (0)24 430 30 11